tendres fragments de cornelia sno

Tendres fragments de Cornelia Sno

De Loo Hui-Phang

Création février 2016 – Ferme du Buisson Scène Nationale de Marne-la-Vallée

Mise en scène : Jean-François Auguste
Avec Xavier Guelfi
Colaboration artistique : Loo Hui Phang
Assistanat à la mise en scène : Émilie Azou
Musique : Barbara Carlotti et Loo Hui Phang
Un spectacle tout public à partir de 9 ans

Production
Compagnie For Happy People & Co

Coproduction
La Ferme du Buisson – scène nationale de Marne la Vallée / La Comédie de Caen – Centre Dramatique National de Normandie. Avec l’aide à la production dramatique de la DRAC Île-de-France. Avec le soutien du conseil général de Seine-et-Marne et de la SPEDIDAM. La SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées.

Presse

PARIS MÔMES

La rencontre entre le metteur en scène Jean-François Auguste et l’auteur Loo Hui Phang a fait naître l’envie d’un spectacle dont l’autisme serait le sujet central. Développant un travail sur le théâtre documentaire/documenté, Jean-François Auguste collabore régulièrement avec Madeleine Louarn (Théâtre de l’Entresort) et les acteurs handicapés de l’Atelier Catalyse. A travers ces collaborations, il a rencontré des acteurs autistes et a expérimenté avec eux des formes singulières de jeu théâtral. Le thème de la différence est au cœur du travail d’écriture de Loo Hui Phang. A travers ses livres et ses films, elle poursuit la question de l’identité et du travestissement social. Le sujet de l’autisme s’inscrit pleinement dans cette problématique. Pendant le travail préparatoire de ce spectacle, elle a eu la chance de rencontrer Josef Schovanec, brillant docteur en philosophie, diplômé de Sciences Politiques et autiste Asperger. Cette rencontre passionnante a confirmé la résonance évidente du thème de l’autisme dans son travail et a beaucoup contribué à l’écriture de cette pièce.

Le thème de l’autisme agit comme un effet de loupe, de miroir grossissant, mettant en relief des problématiques connues de tous les enfants. Bien souvent ceux-ci posent des questions justes et fondamentales auxquelles les adultes ont beaucoup de difficultés à répondre. Dans Tendres fragments de Cornelia Sno, Arthur est fidèle à ce principe et pose une série de questions embarrassantes dans lesquelles chaque enfant ne manquera pas de se reconnaître. Pourquoi les autres ne veulent pas de moi? Pourquoi doit-on aimer ou faire semblant d’aimer la même chose que les autres ? Pourquoi ment-on?

Par ce texte, nous invitons les enfants à reposer ces questions et, ce faisant, à démontrer l’absurdité et le comique de la « comédie sociale ».

Tendres fragments de Cornelia Sno est également une forme de réponse aux questions portant sur le sentiment d’être étranger et l’intégration à un groupe social. Il donne à comprendre que la place de chacun est à inventer, que la singularité est une identité.

Back

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!

Share